Le burn-out touche aussi les étudiants!

Burn-out étudiant
Le burn-out touche aussi les étudiants!
User Rating: 0 (0 votes)

Nous sommes nombreux à penser que le burn-out ne concernent que les professionnels. Pourtant, c’est loin d’être le cas! Difficultés financières, stress des examens, problèmes d’orientation… La vie étudiante peut également générer beaucoup de stress chez les étudiants! Zoom sur le burn-out étudiant, mis en lumière par une récente étude.

 

Stress, manque de confiance et difficultés financières

Une étude de la SMEREP (sécurité sociale et mutuelle étudiante) publiée en juin dernier, révèle de nombreux chiffres assez inquiètants concernant le niveau et mode de vie des étudiants.

On y apprend notamment que 57% des étudiants seraient stressés et un étudiant sur cinq n’aurait pas confiance en l’avenir, que ce soit en le leur ou celui de leurs proches. Pour ces raisons, deux tiers des étudiants auraient déjà pensé à changer d’orientation ou de vie au cours de leurs études.

L’étude montre également que plus d’un quart des étudiants rencontrerait des difficultés financières. Parmi eux, près d’un tiers serait contraint d’exercer une activité rémunérée régulière.

Les résultats sont également loin d’être satisfaisants concernant leur santé. Selon la SMEREP, 39% des étudiants sautent un repas au moins une fois par semaine, et 9% tous les jours. Parmi eux, 53% le font par manque de temps, 47% par manque d’envie et tout de même 17% par manque de moyens… Enfin, 13% des étudiants ne se considérent pas en bonne santé.

Un étudiant sur quatre risque le burn-out

Ainsi, la difficulté à l’endormissement, le manque de confiance en l’avenir et en soi, les périodes de déprime ou encore le stress, sont autant de facteurs qui ont permis à la SMEREP d’assurer que 22%, soit un quart des étudiants, risqueraient le « burn-out ». Ce sont les étudiantes qui auraient le plus de chances d’en être victimes, notamment parce qu’elles seraient plus nombreuses à rencontrer des difficultés financières et à avoir de longs trajets domicile-école.

Les symptômes du burn-out sont cependant généralement difficiles à interpréter et il est donc souvent difficile de le reconnaître. C’est pourquoi en cas de fatigue extrême, de stress ou de phases de déprimes trop fréquentes, il ne faut pas hésiter à se rendre chez le médecin, en profitant notamment des Services de Médecine Préventive et de Promotion de la Santé proposés pour les étudiants, pour ne pas avoir à avancer les frais.

By jean

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*